Association Internationale des Libraires Francophones

Le salon Livre Paris 2017 ouvrira ses portes le vendredi 24 mars et se terminera le lundi 27 mars. Il se déroulera comme d'habitude au Parc des Expositions de la porte de Versailles.

Amis libraires, attention ! Un badge nominatif est obligatoire pour pouvoir rentrer en tant que professionnel. Il ne peut pas être fait sur place à la denrière minute. Vous devez impérativement vous pré-enregistrer en ligne, afin de recevoir votre badge par email puis l'imprimer. Le lien pour obtenir votre pré-accréditation puis votre badge est le suivant http://bit.ly/2jZtXz4

Le salon Livre Paris est ouvert vendredi et samedi de 10h à 20h, dimanche de 10h à 19h et lundi de 9h à 19h (la matinée de 9h à 13h est réservée aux professionnels).

Envie d'en savoir plus sur le salon Livre Paris 2017, consulter leur site www.livreparis.com ou leur page Facebook 

Cette année, le Maroc est invité d'honneur 

LIvre paris 3   

Notre administratrice, Voahirana Ramalanjaona (également présidente de l'Association des libraires de Madagascar) représentera l'AILF au premier Salon du Livre Comores Océan Indien. Ce salon aura lieu du 13 au 18 mars 2017 à Moroni. Son positionnement très ouvert sur l'océan Indien participe à une circulation du livre au niveau régional et à l'émergence d'un réseau de professionnels du livre de l'océan Indien. Nous nous en réjouissons.

Ce tout nouveau salon régional affiche déjà un très beau programme que vous pouvez découvrir ci-dessous. 

Suivez toute l'actualité du salon sur leur page Facebook ici et sur leur site web ici 

 

SDL Programme 280117 2 Page 1         SDL Programme 280117 1 Page 2  

Merci à André Markowicz (traducteur et poète) pour ce beau texte 

"Evidemment, aucun livre, aucun auteur n’existerait sans les libraires. Mais, pour moi, il y a quelque chose, je pense, d’un peu spécial. Mes traductions de Dostoïevski, comment ont-elles vécu ? comment sont-elles parvenues à atteindre les lecteurs ? — Il y a eu beaucoup d’articles au début (j’en ai parlé), mais ensuite, et très naturellement, il n’y avait plus eu d’article du tout — je veux dire, au jour le jour, livre après livre. Et le CNL, donc, ne donnait aucune subvention, et il fallait bien qu’ils se vendent tout seuls, ces livres — des livres qui, par nécessité, n’étaient pas tous aussi connus que « L’Idiot »…
Ce sont les libraires qui les présentaient ensemble, qui les recommandaient, peu à peu, oui, au jour le jour, qui proposaient à leurs lecteurs d’acheter des traductions plus chères que celles qui étaient déjà publiées en poche, chez Folio ou ailleurs (puisqu’Actes Sud payait la traduction, ça va de soi)
… Et, année après année, les livres s’ajoutaient aux livres, et les ventes des premières éditions, quels que soient les titres, étaient, grosso modo, les mêmes (sauf, évidemment, pour les titres vraiment très connus) — c’est-à-dire que le premier tirage d’une édition Babel se trouvait épuisé au bout, disons, de neuf mois ou un an — quel que soit le titre. Par le bouche à oreille, — un bouche à oreille qui naissait, en grande partie, chez les libraires.
Et toutes les rencontres que j’ai faites, à travers toute la France (et en Belgique ! et en Suisse ! et au Québec !!), depuis des années et des années
— à chaque fois, on aurait dit, ce n’était rien, rencontrant vingt, trente, quarante (parfois davantage) de personne, autour des livres, entouré de livres. Autant, oui, de rencontres. Une autre face de mes chroniques ici, finalement, — construisant, peu à peu, un réseau de ce que nous appelons, après Supervielle, « nos amis inconnus ». Sans eux, il n’y a rien qui vive."

Retrouvez le post complet d’André Markowicz sur sa page Facebook en cliquant ici

Chers amis libraires,

C’est une belle avancée en faveur des librairies francophones à l’étranger qui a été annoncée récemment par Madame Audrey Azoulay, Ministre française de la Culture et de la Communication. A l’occasion de l’ouverture du 23° Salon du livre francophone de Beyrouth, le 4 novembre 2016, elle a prononcé un discours détaillant ces nouvelles mesures, auxquelles l’action de l’AILF n’est pas étrangère.
 

Le 7 septembre 2016, la convention officialisant l'invitation d'honneur du Maroc, a été signée à Casablanca en présence du Ministère de la Culture du Maroc, du Syndicat national de l’Édition et de Reed Expo. La presse et les professionnels du livre assistaient à l’événement. Ainsi le Maroc disposera d'un bel espace d'environ 500 m2 au prochain salon du livre mettant à l'honneur les auteurs et éditeurs marocains. 

Un avant-projet en ce sens vient d'être déposé au Parlement. Il y en aura deux en fait : l'un pour la Flandre, l'autre pour la Wallonie. Car les marchés sont différents, et donc les deux textes le sont aussi. 

C’est la question que se posent actuellement les libraires égyptiens. Déjà très fragilisés par la révolution de 2011 et ses suites, ils doivent aujourd’hui affronter une grave crise financière. En janvier 2016, le gouvernement égyptien a imposé des règles drastiques pour essayer de réduire les importations.

Le CNL a fêté ses 70 ans le 11 octobre dernier. 

Pour marquer l'événement, des cycles de rencontres à partir de novembre 2016 seront organisés, un partenariat avec France culture a été mis en place ainsi que des rendez-vous régulier sur les réseaux sociaux. A suivre de près donc !

Le roi du lys de Patrick Durville, illustré par Nadia Charles et  édité aux Editions du Cyclone, Maison d’Edition réunionnaise, a obtenu le Prix du Livre Insulaire d’Ouessant 2016 dans la catégorie Littérature Jeunesse lors de la 18ème édition du Salon international du livre insulaire d’Ouessant qui s’est déroulé du 17 au 20 août dernier.

Une belle récompense et reconnaissance pour cet ouvrage réunionnais !

Edouard et Charlélie se connaissent depuis l'enfance. A 22 et 23 ans, ils se lancent dans un périple hors du commun : parcourir le monde à vélo à la rencontre des libraires francophones. Leur projet qu’ils ont prénommé Cyclopédie, a débuté le 1er septembre 2016.  Suivez le parcours de Charlélie et Édouard qui parcourent les librairies francophones du monde à vélo.

Page 1 sur 2